Echange Tolède

Tous les articles (4)
  • Témoignage de Massylia

    Par LEONARD COURBON, publié le mardi 17 mai 2016 21:55 - Mis à jour le mardi 17 mai 2016 21:55

    Cette année, je participe au projet scolaire qu’est l’échange organisé entre le lycée Claude Fauriel et un lycée de Tolède, une ville d’Espagne située à environ 70 km de Madrid. À ce stade de l’année, nous avons vécu seulement une partie de ce projet, l’accueil des Espagnols chez chacun d’entre nous, et je dois dire que cette expérience a été très enrichissante que ce soit humainement, culturellement ou d’un point de vue scolaire. Nous appréhendions tous le moment de la rencontre avec nos correspondants, mais pour la plupart d’entre nous, et certainement pour moi, ce moment était, certes étrange, mais un moment tellement attendu qu’il ne pouvait être que positif. Nous avons donc passé une semaine avec une personne en plus dans notre vie, lui faisant partager les moindres détails de notre quotidien et également de notre ville. Jusqu’à présent, ce projet m’a apporté de nouvelles connaissances sur la culture espagnole (que je me languis de découvrir sur le terrain), sur la langue espagnole (plus ou moins utiles) et m’aura fait croiser le chemin de plusieurs Espagnols tous plus attachants les uns que les autres. J’espère alors pouvoir garder contact avec eux et attends avec impatience d’échanger les rôles et de vivre une vie tout à fait différente pendant une semaine.

  • Quelques souvenirs de Tolède...

    Par LEONARD COURBON, publié le mardi 17 mai 2016 15:02 - Mis à jour le mardi 17 mai 2016 15:02

  • Le témoignage d'Alexine

    Par LEONARD COURBON, publié le mardi 17 mai 2016 14:51 - Mis à jour le mardi 17 mai 2016 14:51

    Du 8 mars 2016 au 15 mars 2016, j'ai reçu chez moi une correspondante espagnole. Elle s'appelle Isabel et a 15 ans. Je me suis très bien entendue avec elle. Pendant le week-end, nous avons été bien occupé. En effet nous avons fait beaucoup d'activités telles qu'un laser-game avec tous les autres espagnols. Elle a bien aimée car en Espagne ils ne connaissent pas. Nous sommes aussi allées au Bessat, faire une promenade dans la neige. Elle a adoré, c'était la deuxième fois qu'elle marchait dans la neige ! Nous lui avons cuisiné plusieurs plats typiquement français. Elle a apprécié la France, malgré que le rythme de vie soit bien différent et que le beau temps n'était pas au rendez-vous. Chaque jour était prévu une nouvelle sortie, ce qu'elle a bien aimé. De toute la semaine, elle a préféré Lyon. Par contre, elle a trouvé le rythme scolaire très long par rapport à celui qu'elle effectue en Espagne. Isabel a été vraiment gentille, intéressée par beaucoup de choses. La barrière de la langue n'a pas été un problème puisqu'elle comprenait très bien le français et le parlait un peu. De même, je lui parlais en espagnol, ce qui a permis de nous améliorer. C'était la troisième fois qu'elle venait en France et n'a pas regretté son voyage à Saint-Etienne. Le jour de leur départ a été très difficile car nous nous sommes beaucoup attachés à eux en une semaine. A présent, nous continuons à communiquer avec les espagnols, et nous attendons avec impatience notre voyage à Tolède.

  • Lorsque Tolède rencontre Saint-Etienne...

    Par LEONARD COURBON, publié le mardi 17 mai 2016 14:49 - Mis à jour le mardi 17 mai 2016 14:49

    Depuis la rentrée 2015, le lycée Claude Fauriel a noué un partenariat avec l’Instituto de Enseñanza Secundaria María Pacheco de Tolède. Des élèves de 2nde et 1ère qui étudient l’espagnol en LV2, LV3 et en section bachibac ont donc eu l’opportunité de recevoir des correspondants espagnols du 8 au 15 mars, avant de partir à leur tour découvrir les charmes de la patrie du Quichotte du 23 au 30 avril.

    Lors de leur venue, les élèves de Tolède ont été reçus dans les familles de leurs correspondants français, qui ont eu à cœur de leur faire découvrir les mille et un trésors insoupçonnés de la capitale du Forez (découverte du musée d’art et d’industrie, déambulation à travers le vieux Saint-Etienne…). Les élèves de Tolède ont également été invités à assister à certains cours au lycée Fauriel, ils ont ainsi pu prendre la mesure des différences (qui ne sont pas minces semblaient-ils dire…) qui existent entre les systèmes éducatifs français et espagnol. Le lycée Fauriel qui, une fois n’est pas coutume, s’est transformé en véritable auberge espagnole – discothèque le soir du vendredi 11 mars, au grand bonheur des élèves… et de leurs enseignants qui n’ont pas manqué l’occasion de montrer qu’eux aussi avaient le sens de la fête !

    Enfin, qu’aurait été un séjour dans notre belle contrée sans le passage obligé par Lyon, l’orgueilleuse rivale ? Les élèves tolédans ont pu découvrir le quartier de Confluence, ainsi que le nouveau musée du même nom dont les courbes n’ont pas été sans leur rappeler celles du musée Guggenheim de Bilbao. L’après-midi a été consacré à un jeu de piste endiablé qui les a menés des traboules mystérieuses du Vieux-Lyon à la majesté de l’amphithéâtre gallo-romain de Fourvière, avant de s’achever sur l’esplanade de la basilique, dont ils ont vite été chassés par les rigueurs de l’hiver finissant. Quoi de mieux enfin, pour garder de leur séjour des souvenirs impérissables, qu’une journée au Puy, où les lentilles ne sont pas le seul trésor local comme les élèves ont pu vite le constater en montant à travers les ruelles de la ville médiévale jusqu’à la cathédrale ? La journée se finissait par l’ascension à Saint-Michel de l’Aiguilhe où la vue sur les sucs du Velay les a littéralement transportés.

    A notre tour à présent de découvrir Tolède et de retrouver nos amis espagnols qui, n’en doutons pas, saurons nous faire apprécier les beautés de leur région !

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs