Ouvertures culturelles

Découvrez le chant, la musique et la danse de l'Espagne !

Publié le mardi 16 janvier 2018 14:32 - Mis à jour le dimanche 27 mai 2018 18:01
Zoom Canticuum novum.jpg
Entre janvier et juin, séances de présentation ouvertes à tous les lycéens et étudiants : "Tolède des trois cultures", musiques et chants de l'Espagne médiévale et "Cuadro Flamenco Forasteros". Projet financé par la Région et la DAAC de Lyon.

Deux séances de présentation dans l'amphithéâtre ouvertes à tous les lycéens, étudiants et enseignants :

  • Jeudi 18 janvier (17h-19h) : Tolède des trois cultures, avec présentation des instruments, des influences culturelles autour des musiques et chants sépharades, des poèmes andalous, des cantigas de Castille. Avec les artistes de l'ensemble Canticum Novum.
  • Vendredi 26 janvier 2018 (17h-19h) : flamenco, avec présentation des influences, de la musique, du chant, des danses... Avec le Cuadro flamenco Forasteros.

Des ateliers de pratique artistique sont réservés aux lycéens et aux étudiants inscrits:

  • Danse et musique (mercredi 17h15-19h15, amphithéâtre) : 24 janvier, 7 février, 28 février, 14 mars 2018.
  • Séance supplémentaire, avec le chanteur Emmanuel Bardon, pour les étudiants de Lettres sup. (Hypokhâgne) le mercredi 20 juin à 14 heures... avant de partir - à 16 heures - pour le voyage d'étude de 8-9 jours en Espagne  !
  • Flamenco (vendredi 17h-19h) : 9 et 16 mars, 18 et 25 mai 2018.

Organisation / contact : Franck.Thenard-Duvivier@ac-lyon.fr

 

Canticum Novum, spectacle Hayim, Toledo 1267.

 

Projet "Musiques et danses méditerranéennes : corps et interculturalité"

 

Projet réalisé :

Le projet du lycée Fauriel est centré sur la pratique et la création artistique (musique et danse) pour, d’une part, travailler sur la relation au corps et sur la prise de confiance en soi et, d’autre part, approcher l’interculturalité à travers l’Espagne et la diaspora des « trois cultures » : communautés sépharades (juives), chrétiennes et andalouses (musulmanes).

Modalités et objectifs

Organisés en dehors du temps scolaire, les ateliers de pratique artistique seront proposés à des élèves volontaires issus des classes engagées dans le projet global : soit musique, essentiellement percussions (avec l’ensemble Canticum Novum) et chant, soit flamenco (avec la compagnie des Forasteros).

Cette pratique artistique s’inscrit dans un projet interdisciplinaire plus vaste articulé autour de l’Espagne, des communautés sépharades, de la méditerranéité et de la rencontre des cultures. Plusieurs actions et fils directeurs sont prévus, ouverts à plusieurs classes et niveaux d’enseignement (secondaire/supérieur), dans la perspective de la continuité Bac-3/Bac+3. Lycéens et étudiants pourront ainsi se retrouver autour de la musique, du chant ou de la danse, mais aussi d’une conférence ou d’une action commune.

  • Concert et spectacle en lien avec le lycée Brassens (Rive-de-Gier) qui propose un projet en apparence proche, en lien avec l’Ecole de l’oralité, mais dont les objectifs et modalités sont différentes.
  • Voyage d’étude (juin 2018) en Espagne avec rencontres, entretiens, reportage photographique, etc.
  • Réalisation d’un webdocumentaire (étudiants).
  • Journée d’étude sur les communautés sépharades en Méditerranée (Italie comprise) et l'Espagne des trois cultures, avec participation de chercheurs, universitaire et témoins. En partenariat avec la Maison d’Izieu et le CELEC (Université Jean-Monnet).
  • Table ronde sur la mémoire et l'écriture de la Shoah, dans le cadre des Débats citoyens en AURA.
Partenaires

L'École de de l'oralité

« Laboratoire de partage de cultures, des patrimoines sonores et musicaux dans toutes leurs diversités culturelles », l'École de de l'oralité a été fondée par les musiciens de Canticum Novum, ensemble de musique ancienne et de musique du monde. Cet ensemble musical est très investi pour rechercher et transmettre des musiques d'ailleurs et d'ici.

L'École de l'oralité développe des projets sur le territoire stéphanois destinés à tous types de publics : l'objectif est d'expérimenter les meilleurs façons de vivre ensemble à partir de la pratique musicale, du dialogue, de l'échange intergénérationnel et interculturel.

Le lycée Georges Brassens

Une partie de ce projet est construit avec le lycée Brassens de Rive-de-Gier.

Au lycée Brassens comme au lycée Fauriel, le projet prévoit l'étude des itinéraires séfarades, expulsés de la péninsule ibérique et dispersés autour du bassin méditerranéen afin d'aborder une diaspora de l'époque moderne avec une issue contemporaine traumatisante lors de la Shoah. Dans cette perspective, la place de la musique est importante, à la fois comme folklore mais aussi comme mémoire identitaire qui rassemble et donne une lisibilité à ses membres.

Le projet vise également à ouvrir les élèves sur la fréquentation d’autres lieux culturels situés dans la Région AURA ou bien, pour les élèves concernés, lors du voyage en Espagne (musique sépharade, poésie arabo-andalouse, flamenco).

L’équipe pédagogique pluridisciplinaire rassemble des compétences complémentaires en histoire, langue vivante, danse, etc., tandis que deux d’entre eux (dont le coordonnateur) ont suivi une formation d’une semaine en Espagne (avril 2017) organisée par la Maison d’Izieu : « De l’Espagne au Levant. Vie et destin des communautés sépharades » (avec concerts et conférences d’ethnomusicologie).

Un parcours d’éducation artistique et culturelle

Connaître : les ateliers visent à favoriser l’expression corporelle et artistique en lien avec la thématique annuelle. Des rencontres sont prévues, y compris en Espagne. Il s'agit d'apprendre à jouer d’un instrument (percussions), à chanter, et à prendre conscience de son corps. Sur le fond, les élèves seront amenés à réfléchir à la question du rapport entre arts, musiques, sociétés et pluralités culturelles.

Pratiquer : les ateliers organisés avec l'École de l'oralité permettront aux élèves de chanter sans contrainte. L'objectif est de travailler en synergie : enseignants et élèves pratiquant ensemble, à égalité, pour chanter. La pédagogie mise en œuvre est fondée sur l'apprentissage et la transmission par l'oralité : un apprentissage musical et artistique sans intervention d'un support écrit. les connaissances sont transmises par l'observation, l'écoute, le mimétisme, l'immersion, la pratique et la création.

Rencontrer : par la rencontre avec les artistes de Canticum Novum ou des Forasteros,  il s'agit de découvrir la musique séfarade, espagnole (flamenco), arabo-musulmane (poèmes andalous) et arménienne (musique liturgique et populaire).

Cuadro flamenco Forasteros.

 

Projet réalisé avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes
et de la Délégation académique aux Arts et à la Culture (DAAC) de Lyon.